France

Détails

  • Type: Newsletter
  • Date: 12/05/2014

La génération Z : nouvel espoir économique ? 

[Décryptages - Générations]
Après la génération X des personnes nées au cours des années 60 et 70, puis la génération Y de celles venues au monde entre 1980 et 1995, voici que la génération Z fait son apparition dans notre vocabulaire.

Comme leurs aînés Y, les jeunes Z font corps avec leurs smartphones et sont connectés non-stop. Mais alors que les Y ont conservé une vision de l’organisation de la société plutôt traditionnelle et voisine de celle de leurs parents X, les Z portent un regard neuf sur les catégories sociales.

Pour la génération Z, c’est dans les réseaux sociaux que se constituent les réputations qui comptent. Dans ces univers virtuels, chacun peut accéder à la popularité indépendamment de ses diplômes ou de sa situation professionnelle et familiale. Cette démocratisation de la notoriété bouleverse le comportement des jeunes Z qui commencent à travailler. Beaucoup ont du mal à se plier aux organigrammes en vigueur dans les entreprises.

Pour les Z, les hiérarchies sont à géométrie variables : comme dans les réseaux sociaux qu’ils fréquentent 24 heures sur 24, les légitimités varient selon les sujets traités. Un jeune Z accepte difficilement qu’une même personne incarne une autorité universelle.

Les Z ne comprennent pas non plus les circuits de décision. Quand ils ont une question à poser, ils ont, sur Internet, l’habitude de s’adresser directement à ceux qui leur paraissent les plus aptes à leur répondre : pourquoi, estiment-ils, ne feraient-ils pas de même en entreprise ?

A l’instar des Y, les Z veulent donner du sens à leur vie professionnelle. Ils sont prêts à s’investir dès lors qu’ils comprennent la finalité de ce qu’on leur demande. Mais, plus que leurs aînés, ils sont également sensibles à la dimension du plaisir dans ce qu’ils entreprennent. Très réactifs, ils ont de ce fait tendance à se disperser.

L’esprit Z prédispose au lancement de projets innovants et à la création d’entreprise. D’aucuns pronostiquent que le retour à la croissance durable pourrait venir de l’accès à l’âge adulte de la génération Z.
 

Boutons de partage

Share this