France

Détails

  • Service: Corporate
  • Type: Newsletter
  • Date: 05/07/2011

Sandjak d’Alexandrette : l’Histoire rattrapée par la géographie 

[Décryptages - International]

« L’Histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'Histoire dans l'espace ».

L’arrivée des réfugiés syriens dans la province turque du Hatay (chef-lieu Antioche) illustre tragiquement le constat du géographe Elisée Reclus (1830-1905). Depuis plus de deux mille ans en effet, ce territoire de la taille d’un département français concentre les conflits politiques, religieux et ethniques.

C’est là qu’en 333 av. J.-C., Alexandre emporte la bataille décisive d’Issos contre les Perses de Darius. C’est là également que les Croisés mènent contre les Turcs certains de leurs combats les plus durs. C’est à Alexandrette, le grand port de la région, que François 1er fait débarquer la flotte pour renforcer l’influence française au Levant. Et c’est là aussi que la marine française viendra recueillir en 1915 quatre mille Arméniens rescapés des massacres.

Carrefour de populations, la région fait l’objet d’un traitement sur mesure lors du démembrement de l’empire turc. Désormais dénommée Sandjak* d’Alexandrette, elle est autonome sous mandat français de 1920 à 1925, puis intégrée avec un statut spécial au sein de la Syrie, elle-même sous tutelle française.

Mais Ankara estime que le territoire, où les Turcs sont presque majoritaires, doit lui revenir. En 1937, celui-ci est détaché de la Syrie et redevient autonome sous contrôle de la SDN. En 1938, il prend le nom de République du Hatay. Enfin, il est officiellement rattaché à la Turquie le 23 juillet 1939 : c’est aujourd’hui la province du Hatay au sein de la République turque.

Devenue indépendante, la Syrie n’a jamais reconnu cette annexion par la Turquie. Sur ses cartes officielles, elle fait figurer l’ancien Sandjak d’Alexandrette à l’intérieur de ses frontières. Depuis 1990, les deux pays ont cependant conclu des accords régionaux de libre-échange.

Pour les plus optimistes, c’est peut-être dans ce rôle de moteur économique transnational que l’ancien Sandjak d’Alexandrette pourra trouver, demain, sa nouvelle vocation historique et géographique.

* Sandjak désigne une division administrative de l'Empire ottoman