France

Détails

  • Service: Corporate
  • Type: Newsletter
  • Date: 03/10/2011

République de Tripolitaine : premier Etat islamique républicain ? 

[Décryptages - International]

En 1911, l’Italie, désireuse d’étendre ses possessions coloniales, déclare la guerre à l’Empire ottoman.

Les troupes italiennes débarquent à Tripoli et occupent, après de durs combats, le territoire qui est aujourd’hui celui de la Libye. Le traité de Lausanne de 1912 officialise l’annexion, en plaçant la Tripolitaine, à l’Ouest, la Cyrénaïque, à l’Est, et le Fezzan, au Sud, sous la souveraineté de Rome.

Mais des tribus locales poursuivent le combat : pour faire cesser les actions de guérilla, le gouvernement italien accorde en 1920 l’autonomie à la Tripolitaine et à la partie méridionale de la Cyrénaïque.

En Cyrénaïque, le pouvoir est confié à un émir. En Tripolitaine, c’est en revanche une république qui est proclamée.

A l’exception de la diplomatie, de l’armée et de la surveillance des ports, la République de Tripolitaine se voit attribuer la plupart des attributs d’un Etat souverain démocratique. Elle est régie par le Statuto, une sorte de Constitution qui en précise les institutions.

Le Statuto prévoit, dans un pays où la Turquie n’a laissé aucune tradition administrative, l’application de principes traditionnels, notamment de droit islamique.

Aussi la République de Tripolitaine est-elle parfois considérée, sur le plan historique, comme le premier Etat islamique républicain.

L’expérience, minée par les rivalités entre islamistes et pro turcs, ne durera que quatre ans. En 1923, Mussolini, parvenu au pouvoir à Rome, y met fin.

Malgré sa brièveté, elle marquera cependant l’histoire coloniale : tant la Grande-Bretagne que la France en tireront longtemps la conviction qu’il est prématuré d’accorder l’indépendance à leurs colonies…