France

Détails

  • Service: Corporate
  • Type: Newsletter
  • Date: 02/12/2010

PIB ou RNB : comment mesurer le niveau de vie ? 

[Décryptages - Entreprises & Economie]

Avec 51 000 $ par personne, l’Irlande occupait en 2009 la seconde place – ex aequo avec le Danemark derrière le Luxembourg – dans le classement des pays de l’Union européenne selon le produit intérieur brut (PIB) par habitant. Loin devant la France ou l’Allemagne (41 000 $ chacun) et le Royaume-Uni (35 000 $).

Le niveau de vie des Irlandais était-il pour autant supérieur à celui des trois plus puissants pays de l’Europe ?

Pour évaluer le potentiel réel de consommation des agents économiques, la plupart des économistes préfèrent retenir le revenu national brut (RNB) par habitant plutôt que le PIB. Le RNB est égal au PIB corrigé du solde des flux financiers en provenance ou à destination de l’étranger au titre des salaires et revenus de la propriété, mobilière ou immobilière.

On peut distinguer, à cet égard, trois catégories de pays.

La plus courante regroupe les pays où les flux entrants et sortants sont de même niveau : dans ce cas, le PIB et le RNB par habitant sont aussi de même niveau. La France et l’Allemagne relèvent de cette catégorie. 

La deuxième catégorie réunit les pays qui reçoivent plus de flux financiers qu’ils n’en émettent : le RNB est alors supérieur au PIB. C’est typiquement le cas du Royaume-Uni, du fait de l’importance de la City.

La troisième catégorie est celle des pays qui exportent plus de liquidités qu’ils n’en reçoivent : ici, le RNB est inférieur au PIB. Leur situation s’explique notamment par la présence sur leurs territoires de sièges européens de groupes non européens qui reversent leurs résultats sous forme de dividende à leurs maisons mères. Le Luxembourg et l’Irlande en sont les deux exemples les plus caractéristiques au sein de l’UE.

Dans le cas, du Luxembourg, le PIB par habitant en 2009 atteint 105 000 $, alors que le RNB par habitant ne s’élève qu’à 74 000 $. L’écart est important, mais le RNB par habitant demeure le plus élevé en Europe, signe de la prospérité du duché.

Pour ce qui concerne l’Irlande, la prise en compte du RNB par habitant, plutôt que du PIB, ramène en revanche le pays en huitième position au sein de l’UE, avec 44 000 $ annuels par habitant, un niveau voisin de ceux observés en France, en Allemagne ou au Royaume-Uni, et plus conforme à la réalité de la vie quotidienne.

Comme si le PIB par habitant était, lorsqu’il s’agit du niveau de vie, un indicateur en trompe l’œil !