France

Détails

  • Service: Corporate
  • Type: Newsletter
  • Date: 14/03/2011

Les marchés financiers : Bien Public Mondial ? 

[Décryptages - Entreprises & Economie]

Le système monétaire international est-il un bien public mondial ?

Cinq ans après avoir été soulevée par Joseph Stiglitz, prix Nobel d’Economie (2001), la question est désormais au programme des sommets de chefs d’Etat, tel le G20. Si sa formulation est simple, ses enjeux sont en effet considérables.

Un bien public mondial (BPM) est un bien public accessible à une population constituée de l’ensemble des habitants de la Planète, ou d’une très large partie d’entre eux.

La particularité d’un bien public est de ne pas pouvoir être régulé par le marché et de relever, dès lors, de l’intervention de la puissance publique.

Qualifier une ressource de BPM est généralement la première étape dans la recherche d’une gouvernance mondiale de son utilisation.

L’atmosphère et le climat sont considérés comme des biens publics mondiaux depuis plus de dix ans. Aujourd’hui, ils font l’objet d’un début de régulation internationale.

Un consensus se dégage pour reconnaître à la santé et au savoir ce même statut de BPM, et l’on voit ces deux sujets progresser régulièrement dans les sommets internationaux.

La fluidité des marchés financiers est une problématique plus récente. Elle n’est pas à ce stade tenue pour un bien public mondial. Mais le débat est lancé.

Et d’aucuns pronostiquent que, d’ici quelques années, le système monétaire international pourrait faire, comme l’eau ou l’air avant lui, l’objet de mesures de protection globales dans l’intérêt de la survie de la Planète.