France

Détails

  • Service: Corporate
  • Type: Newsletter
  • Date: 26/03/2014

Marché de l’art : la Chine fait exploser le dessin 

[Décryptages - Entreprises & Economie]
De 2004 à 2013, l’indice du prix de l’art dans le monde a augmenté de 80%. Les prix de la peinture, de la sculpture et de la photographie ont connu une croissance d’environ 27% sur la décennie. La cote des estampes a progressé de 38%. La hausse de 80% pour l’ensemble du marché s’explique par la part croissante qu’y occupe le dessin, et la spectaculaire avancée de ses prix.

Alors qu’il ne représentait que 13% des ventes d’art en 2003, le dessin en constitue aujourd’hui le tiers. Sur la période 2004-2013, ses prix affichent un renchérissement de 185%. En 2004, une quinzaine de dessins seulement avaient dépassé le prix de vente d’un million de dollars. En 2013, on en dénombre près de 500.

Ce phénomène s’explique d’abord par la pénurie de peinture sur le marché des œuvres anciennes, qui conduit les acheteurs à se reporter sur le dessin. Celui-ci représente aujourd’hui 57% des ventes d’art ancien, contre moins de 3% il y a dix ans.

Mais c’est surtout l’engouement culturel des collectionneurs chinois pour le dessin moderne qui est à l’origine de l’explosion des prix. Avec des achats de 4 milliards de dollars en 2013, la Chine représente 30% du marché mondial de l’art, désormais légèrement devant les Etats-Unis. L’intérêt qu’on porte à Shanghai et Pékin pour les dessinateurs chinois modernes a fait rapidement monté leur cote. Deux signatures – Qi Baishi et Zhang Daqian – figurent parmi les dix les plus vendues en 2013 dans le monde.

Le dessin réunit aujourd’hui 40% des ventes d’art postérieur à 1945. En 2013, les artistes vivants ont assuré 14% des ventes de dessin, contre 4% en 2004. Comme le marché de l’art en général, celui du dessin a connu en 2013 sa meilleure année de tous les temps.

Mais contrairement à celle de peinture, les ventes de dessin sont très concentrées sur le marché chinois. Au point que d’aucuns craignent un violent reflux des prix en cas de ralentissement économique en Chine.
 

Boutons de partage

Share this