France

Détails

  • Service: Corporate
  • Type: Newsletter
  • Date: 01/08/2012

La Ligue sociale d’acheteurs : pionnière du commerce équitable 

[Décryptages - Développement Durable]

Le commerce équitable et les achats durables sont en vogue. Si l’engouement qu’ils suscitent est récent, leur principe est centenaire.

Dès 1902, la Ligue sociale d’acheteurs (LSA), fondée sur le modèle de la National Consumers League américaine, faisait œuvre de pionnière en la matière.

Créée par Henriette Brunhes (1872-1914) afin de « développer le sentiment et la responsabilité de tout acheteur vis-à-vis des conditions faites aux travailleurs [et de] susciter, de la part des fournisseurs, des améliorations dans les conditions de travail », la LSA procède à des enquêtes sur les conditions de travail dignes des audits de responsabilité sociale des grands groupes d’aujourd’hui.

Née dans la haute bourgeoisie parisienne, Henriette Brunhes est proche du catholicisme social. Mais contrairement à d’autres femmes du monde de la Belle Epoque, elle ne se contente pas de participer aux ventes de charité : Henriette Brunhes estime qu’autant que de bonnes règles morales, la classe ouvrière a besoin de bons principes de consommation.

Pour la fondatrice de la LSA, on peut aider les familles à améliorer leur condition en leur apprenant à acheter mieux. A cet effet, elle décide de sélectionner les fournisseurs qui méritent le plus la confiance des consommateurs pour la qualité de leurs produits et la modération de leurs prix.

A l’initiative d’Henriette Brunhes, les femmes de la bonne société parisienne se lancent dans une vaste enquête – qualifiée « d’incessante » – sur la façon de travailler des fournisseurs, qui n’a rien à envier aux bilans qualité contemporains.

L’information recueillie est communiquée aux consommateurs, accompagnée de recommandations. « Comment exiger du marchand qu’il réduise les heures de travail de ses employés si vous, consommateur, vous vous obstinez à vouloir que les articles achetés par vous à la fin de la journée vous soient livrés le jour même ! » explique Henriette Brunhes.

Un siècle plus tard, les principes de la RSE sont-ils si différents ?