France

Détails

  • Service: Corporate
  • Type: Newsletter
  • Date: 11/12/2013

Après le lean management : le lean start-up 

[Décryptages - Générations]
Comment est-on le plus efficace lorsqu’on crée une start-up ?

Faut-il prendre le temps de construire un business plan très détaillé et multiplier les études de marché avant de se lancer ? Doit-on consolider préalablement l’ensemble des partenariats et financements nécessaires ? Ou au contraire démarrer rapidement et adapter sa démarche aux premiers retours d’expérience ?

Beaucoup dépend du caractère. Les entrepreneurs intuitifs ont tendance à foncer. Ils sont vite dans la réalité, mais finissent souvent par souffrir d’un déficit stratégique. Les entrepreneurs rationnels ne se lancent qu’une fois leur dispositif sécurisé, avec le risque d’arriver trop tard sur le marché qu’ils visent.

Comment concilier ces deux façons de créer une entreprise ? La solution la plus souvent pratiquée passe par l’association, au sein d’un même projet, de tempéraments intuitifs et d’autres rationnels. Aux premiers, le développement et l’action commerciale, aux seconds la production et la gestion.

Mais une autre formule a aujourd’hui le vent en poupe : le lean start-up.

Avec le lean management, la technique managériale inventée au Japon consistant à éviter le gaspillage (lean signifie maigre, sans gras), le lean start-up partage la philosophie des petits pas.

La méthode du lean start up est cartésienne : on ne tient pour vrai que ce qui est démontré. Elle est aussi expérimentale : les hypothèses du business model doivent être validées sur le terrain. A la façon de Descartes décomposant un problème « en autant de parties qu’il est nécessaire pour pouvoir le résoudre », le lean start up propose une méthode de vérification des hypothèses fondée sur une approche progressive et des ajustements constants, en fonction de la réaction des premiers clients.

Aux rationnels, le lean start-up impose le sens de l’urgence. Aux intuitifs, il prescrit une obligation de rigueur. Permettant ainsi de travailler à la fois vite et bien, le lean start-up est plébiscité par les nouvelles générations de créateurs d’entreprises de la Silicon Valley. Il commence à trouver de nombreux adeptes dans le reste du monde, notamment en France. Certains grands groupes cherchent à s’en inspirer. A suivre.
 

Boutons de partage

Share this