France

Détails

  • Type: Newsletter
  • Date: 10/06/2014

El Hierro : le premier territoire autonome en énergie éolienne 

[Décryptages - Développement durable]
L’une des faiblesses de l’énergie éolienne – comme d’ailleurs de l’énergie solaire – est qu’on ne peut pas la stocker. Dès que le vent faiblit, l’électricité manque.

El Hierro, la plus occidentale des Canaries, a la particularité d’être fortement exposée aux vents. Depuis plusieurs années, on y a installé des éoliennes. Mais l’île, d’origine volcanique, présente aussi la caractéristique d’être de forme pyramidale, culminant à 1 500 mètres.

Les ingénieurs de la compagnie d’électricité en charge d’El Hierro ont eu l’idée de profiter de ce relief pour construire dans la roche volcanique des réservoirs d’altitude, approvisionnés en eau de mer dessalée par des pompes électriques fonctionnant grâce aux ressources éoliennes. L’eau des réservoirs peut ensuite redescendre vers la mer par des canalisations en activant sur son passage des turbines électriques.

L’écosystème d’El Hierro est tel que l’électricité produite par les éoliennes quand il y a du vent, et celle issue des réservoirs quand il n’y en a pas, se complètent pour assurer l’autonomie électrique de l’île. Le surplus est utilisé pour le transport. Les quelque 6 000 véhicules que compte le territoire sont progressivement reconvertis à l’électricité.

L’Espagne est, devant l’Allemagne, le premier producteur européen d’électricité éolienne. Celle-ci représente 21% de la consommation électrique ibérique. Premier territoire autonome en électricité éolienne dans le monde, El Hierro fait figure de vitrine de la politique énergétique espagnole.
 

Boutons de partage

Share this