France

Détails

  • Service: Corporate
  • Type: Newsletter
  • Date: 27/02/2012

Année du Dragon : entre inquiétude et espérance 

[Décrytages - International]

L’année du Dragon d’eau noire, 4709ème du calendrier chinois, a commencé le 22 janvier 2012.

Dans la mythologie de l’Empire du Milieu, le dragon incarne à la fois la force et le changement.

Sur les sites astrologiques, les pronostics boursiers foisonnent. La plupart annoncent une année 2012 tonique avec un retournement de tendance. Les plus précis prévoient un premier semestre hésitant, voire baissier, suivi à partir de l’été d’une forte reprise.

Mais, même chez les plus convaincus de l’influence du Zodiac sur les marchés financiers, la prudence est de mise. L’année 2011 – année du Lapin –, prévue en progression, a en effet beaucoup déçu. Le Hang Seng, le principal indice de la bourse de Hong Kong, a perdu près de 20%.

Le magazine The Economist a analysé la performance du Dow Jones sur les neuf années du Dragon qu’a compté le XXème siècle. Elles affichent une croissance moyenne, hors inflation, de 7,7%, ce qui les place en deuxième position derrière les années du Lapin (+ 9,5%), devant celles du Cochon (+ 6,5%).

Si elle y est particulièrement populaire, l’astrologie boursière ne se limite cependant pas aux places financières asiatiques. En des temps où les opérateurs perdent leurs repères, elle a aussi ses adeptes en Europe et aux Etats-Unis.

Et à ceux qui ironisent sur leur superstition, les investisseurs américains croyant aux horoscopes ne manquent pas de rappeler le mot de John Pierpont Morgan, le plus puissant banquier new-yorkais de la Belle Epoque : « Les millionnaires écoutent les consultants, les milliardaires s’en remettent aux astres ! ».
 

Sources