France

Détails

  • Service: Corporate
  • Type: Newsletter
  • Date: 12/09/2011

1913 : création de la Réserve fédérale des Etats-Unis 

[Décryptages - International] 

On peine aujourd’hui à imaginer les Etats-Unis sans banque centrale : ce n’est pourtant qu’en 1913 que la déjà première puissance mondiale s’est dotée durablement d’un institut d’émission !

Deux tentatives, de 1791 à 1811, puis à partir de 1816, s’étaient révélées sans lendemain. En 1830, le président Andrew Jackson, méfiant à l’égard du monde financier, avait dissout la banque centrale américaine, laissant l’émission de monnaie à la charge des banques nationales des Etats de l’Union, et renonçant ipso facto à toute capacité de régulation fédérale.

S’en était suivi un système monétaire anarchique où circulaient des dollars issus de multiples établissements locaux souvent peu fiables. Cahin-caha, le système réussit cependant à fonctionner jusqu’aux années 1900, la banque Morgan assurant de fait le rôle de prêteur en dernier ressort.

Mais en 1907, après une période d’intense spéculation, Wall Street perd 25% en neuf mois. Par un effet domino, de nombreuses banques et sociétés fiduciaires se retrouvent en situation de cessation de paiement.

Comme à l’occasion des crises antérieures, John Pierpont Morgan, le plus puissant banquier de New York, exerce son magistère et exige de ses confrères in bonis qu’ils assurent la liquidité du marché.

La crise de 1907 ne dégénère pas en débâcle, mais le débat sur l’opportunité d’une banque centrale ressurgit. Ses partisans l’estiment désormais indispensable à la régulation monétaire. Ses adversaires mettent en avant ce qu’on appelle déjà l’aléa moral, c’est-à-dire le risque de voir les banques prendre des risques excessifs dès lors qu’elles savent qu’il existe institutionnellement un ultime prêteur.

Les premiers l’emportent : le Federal Reserve Bank Act, créant la FED, est voté par le Congrès et promulgué par le président Wilson le 29 décembre 1913.

Il était temps : John Pierpont Morgan s’était éteint neuf mois plus tôt.