France

Détails

  • Service: Advisory France
  • Industrie: High Growth Markets
  • Type: Communiqué de presse
  • Date: 14/04/2011

2ème édition de l’Observatoire des Investissements Internationaux dans les Principales Métropoles du Monde 

Paris dans le Top 5, mais défié par les BRICS

Les investissements internationaux se concentrent encore davantage dans les principales métropoles du monde
.

Ils y augmentent de 14% alors qu’ils diminuent de 3% au niveau mondial. Les 5 premières métropoles du classement attirent 50% des investissements réalisés dans l’ensemble des 22 métropoles.

C’est l’un des principaux résultats de la deuxième édition de l’Observatoire des Investissements Internationaux dans les Principales Métropoles du Monde, réalisé en exclusivité mondiale par Paris-Ile de France Capitale Economique en partenariat avec KPMG. L’étude se fonde sur la base de données du Financial Times, qui recense dans le monde entier les investissements internationaux « Greenfield », générateurs d’emplois et de valeur.

Les trois métropoles de tête restent respectivement Londres, Shanghai et Hong-Kong, mais le classement évolue fortement dans les places qui suivent. Moscou double le nombre des investissements et bondit de la sixième à la quatrième place. New York se situe au huitième rang. Sao Paolo réalise la meilleure progression du classement, en passant du douzième au septième rang. Paris Ile-de-France (5ème), Beijing (6ème), Madrid (9ème), Barcelone (10ème) et Tokyo (11ème) perdent chacune une place. Mais Paris Ile-de-France reste de très loin en tête en Europe continentale.

L’optimisme des investisseurs internationaux revient vis-à-vis des Etats-Unis, signe de reprise. New York s’installe dans le top 10 d’où elle était absente en moyenne sur les cinq dernières années et San Francisco connaît une très forte poussée des fonctions stratégiques.

Les capitales économiques des BRICS s’imposent parmi les grandes gagnantes. A Moscou, les investissements s’envolent (+80%). La capitale russe retrouve sa place dans le Top 5. A Shanghai, l’augmentation est plus faible (+20%) mais la métropole chinoise confirme son attractivité sur les fonctions stratégiques. C’est Sao Paolo (+107%) qui réalise la progression la plus remarquable dans tous les domaines, y compris quartiers généraux et centres de recherches.

Paris Ile-de-France est très bien placée pour les centres de recherches de dimensions internationales, des ressources particulièrement jalousées, génératrices de valeur ajoutée : elle est troisième au monde et même première en Europe.

Jean-Luc Decornoy, Président du Directoire de KPMG S.A. estime que « sur une période de cinq ans, durée moyenne d’un cycle d’investissement, soit 2006-2010, Paris Ile-de-France reste à un bon niveau d’attractivité puisqu’elle se situe même au troisième rang mondial ».

Cependant, Paris Ile-de-France est très fortement challengée sur les fonctions stratégiques et notamment sur les services financiers et les nouvelles technologies.

Pour Pierre Simon, Président de Paris-Ile de France Capitale Economique,
« nous avons à relever ces défis. Il faut une mobilisation générale pour renforcer l’innovation, la recherche et la création, activités indispensables à l’attractivité d’une grande métropole mondiale. Le Grand Paris et le grand emprunt sont une opportunité unique de faire de Paris Ile-de-France une métropole-phare du vingt-et-unième siècle ».
Deuxième édition de l’Observatoire des Investissements Internationaux dans les Principales Métropoles du Monde 2011 : Paris dans le Top 5, mais défié par les BRICS
Télécharger maintenant
Les fichiers PDF nécessitent Adobe Reader pour les visualiser

Contact

Attaché de presse

Attaché de presse

Arnaud Fraboul, Attaché de presse

+33 1 55 68 90 31