France

Détails

  • Service: Audit France, Advisory France
  • Industrie: Tourisme, Hôtellerie & Loisirs
  • Type: Communiqué de presse
  • Date: 09/02/2011

Bilan et perspectives pour les Chaines Hôtelières Françaises - février 2011 

2010 : la reprise est au rendez-vous ! 2011 / 2012 : de nouvelles perspectives pour le secteur.

KPMG présente le bilan annuel de l’activité des Chaines Hôtelières Françaises et leurs perspectives pour 2011-2012. Cette étude repose sur un baromètre mensuel KPMG basé sur un panel d'environ 196 000 chambres d'hôtellerie de chaînes en France (soit plus de 32% des chambres d'hôtellerie de chaîne recensées en 2010 par l'INSEE et la Direction du Tourisme).

Trois critères sont analysés : 

  • Les taux moyen d’occupation
  • Le prix moyen
  • Le revenu par chambre disponible (RevPAR)

 

1 - Taux moyen d’occupation

 

- 2010 : sortie de la crise

La relance annoncée fin 2009 a bien eu lieu, avec une reprise en début d’année s’accélérant sur le dernier trimestre 2010. Cette augmentation quasi-généralisée des taux d’occupation concerne l’ensemble des segments hôteliers à l’exception du segment 2 étoiles qui voit son occupation stagner.
La hausse la plus perceptible réside sur les segments moyens et haut de gamme 3 et 4 étoiles avec une reprise franche de l’activité sur l’ensemble du territoire français, grâce à la clientèle d’affaires individuelle et de séminaires résidentiels.

Le début de l’année a connu des résultats en hausse en termes de fréquentation avec un taux d’occupation moyen, en cumulé sur les 6 premiers mois de l’année, s’établissant à 63,6% toutes catégories confondues, soit une hausse de 0,5 point par rapport à 2009.

L’été 2010 a été marqué par une hausse de la fréquentation des Français (+3%) mais surtout par un retour de la clientèle étrangère avec une augmentation de +10% de visiteurs par rapport à 2009. Ainsi, la saison estivale 2010 marque une véritable sortie de crise.

Les clientèles françaises ont encore permis cette année de combler les lacunes résiduelles de la demande étrangère en hors saison. Le taux d’occupation à cette période gagne toutes catégories confondues 2 points sur le mois de juillet et +0,8 point en août par rapport à l’année précédente. Les taux d’occupation s’établissent à 72,5% en juillet et 68,1% en août.

La fréquentation hôtelière à la fin de l’année 2010 a bénéficié de nombreux salons d’importance comme le Mondial de l’Auto, le Salon Nautique ou encore le S.I.A.L. Malgré cela, les taux d’occupation du mois de septembre 2010 ont perdu toutes catégories confondues 0,8 point par rapport à la rentrée de 2009, avec un taux d’occupation s’établissant à 68,4%. Le mois d’octobre quant à lui a présenté des chiffres de fréquentation en hausse avec +1,5 point par rapport à l’année précédente.
Au global, la catégorie 4 étoiles aura largement bénéficié d’un retour de la clientèle étrangère avec une augmentation de 14,6 points en juillet grâce notamment aux clientèles du Moyen-Orient (+67% d’après Veille Infos Tourisme).

Les mauvais résultats enregistrés en 2009 se sont donc améliorés sur le premier semestre de l’année 2010, témoignant d’une reprise d’activité avec un taux d’occupation toutes catégories confondues s’établissant à 65,1% soit 1 point de croissance par rapport à 2009.

Pour le mois de décembre 2010, le taux d’occupation toutes catégories confondues est de 55,1%, soit +0,1 point par rapport à décembre 2009. Les taux d’occupation s’échelonnent entre 52,2% et 62,5%. Ils sont globalement en hausse, excepté pour la catégorie des 2 étoiles (- 1,4 pt). 

- Perspectives 2011 - 2012
Après deux années difficiles, le premier semestre 2011 devrait enregistrer des résultats d’exploitation en hausse. Porté par une certaine reprise économique, le retour des clientèles affaires devrait favoriser l’occupation des établissements hôteliers.


2 – Le prix moyen

- Une reprise des prix moyen :
Le cumul des prix moyens à fin 2010 offre des résultats en hausse en lien avec l’amélioration de l’occupation des hôtels. Ainsi, le segment haut de gamme affiche une hausse globale des prix moyens de +1,2% tout comme les établissements 3 étoiles. Le segment économique stagne alors que les prix des hôtels 0/1 étoile performent de 2,3%.
La catégorie 4 étoiles présente un prix moyen annuel de 171,6€ HT en hausse de 1,2 point. Sur la catégorie 3 étoiles, le prix moyen est de 96.6€ HT, soit une hausse de 1,5% sur l’ensemble de l’année 2010.
Les établissements 2 étoiles affichent un prix moyen qui stagne à 65.0€ HT. Enfin, les prix moyens en catégorie 0/1 étoile sont de 40,2€ HT.

- Perspectives 2011 - 2012
Le rythme des rénovations hôtelières se poursuit avec la mise aux normes des établissements hôteliers. Cette politique de remise à niveau, répondant aux exigences de la demande, permet aux hôteliers de déployer une politique tarifaire révisée à la hausse. Notons également que le déploiement progressif des nouveaux concepts de chambres par les groupes hôteliers impliquera un ajustement des prix moyens à la hausse.

3 – Le revenu par chambre disponible (RevPAR)

- Des niveaux de RevPAR encourageant
Les RevPAR sont globalement à la hausse par rapport à 2009 et s’échelonnent entre 27,0€ HT en super-économique et 120,6€ HT en hôtellerie haut de gamme (hors palace).
L’hôtellerie économique stagne avec une baisse du RevPAR de -0,7% pour la catégorie 2 étoiles par rapport à 2009.

Comme pour les taux d’occupation, la hausse du RevPAR est plus forte dans les gammes supérieures. Le RevPAR p gagne 3,4% en 0/1 étoiles, 5,4% en 3 étoiles et 9,6% en catégorie 4 étoiles.


- Perspectives 2011 - 2012
La remontée des taux d’occupation et des prix moyens sur l’ensemble des segments hôteliers devrait permettre aux hôteliers d’afficher cette année des niveaux de RevPAR en hausse.
« 2012 et les JO de Londres, 2013 et « Marseille : Capitale Européenne de la culture » devraient accentuer le rebond de l’activité hôtelière. » souligne Stéphane Botz, Manager KPMG Tourisme Hôtellerie Loisirs.

Télécharger maintenant
Les fichiers PDF nécessitent Adobe Reader pour les visualiser

Contact

Attaché de presse

Attaché de presse

Arnaud Fraboul, Attaché de presse

+33 1 55 68 90 31