France

Détails

  • Service: Expertise comptable / Conseil aux entrepreneurs
  • Industrie: BTP, Habitat Social & Urbanisme, Artisans du BTP
  • Type: Communiqué de presse
  • Date: 18/11/2010

Tendances et perspectives du bâtiment 2010 : 76 % des dirigeants du bâtiment sont optimistes pour 2011 selon la 17e édition de l’étude KPMG 

Pour la première fois, cette étude s’enrichit de l’analyse des tendances sociales ***et d’une enquête** exclusive sur le moral des artisans et des dirigeants des petites entreprises du BTP. Elle dresse ainsi un panorama global du secteur pour les années 2009-2011. 

L’activité du BTP repart progressivement au 2ème semestre 2010. Les entreprises restent néanmoins fragilisées alors qu’elles doivent relever le défi du retour à la rentabilité et l’adaptation à de nouvelles normes environnementales, de nouveaux matériaux, et de nouvelles techniques de construction.

Plus vraiment la crise, mais pas encore la reprise…

L’activité BTP reste en baisse au 1er semestre 2010 mais devrait se stabiliser durant le second semestre. Le chiffre d’affaires du secteur devrait reculer d’environ 3 % pour toute l’année 2010 par rapport aux 129 milliards d’euros enregistrés en 2009. 

Le secteur bénéficie d’une légère reprise de la construction de logements neufs, tendance qui devrait se confirmer en 2011 avec la hausse des permis de construire constatée depuis le printemps 2010 (+ 5,3 % à fin juillet).

« Cet optimisme est conforté par deux mesures du Gouvernement favorables à la construction neuve : le maintien de la TVA à 5,5% pour les travaux de rénovation et la création du PTZ+, le nouveau prêt à taux zéro en faveur de l’accession au logement » indique Annie Chauzu, Associée responsable du réseau Artisans du Bâtiment de KPMG.

Avec des perspectives et un moral qui restent bons pour 2011 !

L’enquête d’opinion** de KPMG révèle que 76% des dirigeants du bâtiment interrogés sont optimistes pour 2011, tout particulièrement dans le Gros Œuvre et le Second Œuvre, sensibles à la reprise de la construction. Les dirigeants ont le sentiment que le pire de la crise est derrière eux : 31,5% des entreprises prévoient une hausse de leur bénéfice en 2010/2011. 42,5% des dirigeants affirment que leur principal enjeu sera le renforcement de leur démarche commerciale. D’autre part, selon 73% des interrogés, le prix des matières premières devrait augmenter en 2011.

Concernant 2010, près de trois entreprises sur quatre (73%) ont enregistré une stagnation ou une baisse de leur chiffre d’affaires au premier semestre par rapport au second semestre de 2009. Mais, une sur trois (34%) anticipe une hausse de son chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’année (par rapport à 2009) contre 25% prévoyant une baisse. Sur le plan de l’emploi, alors que 61% des dirigeants déclarent ne pas avoir réalisé d’embauche en 2010, 27,5% d’entre eux prévoient d’embaucher dans les 12 mois à venir.

La formation, l’un des plus importants défis pour les entreprises du bâtiment

Effet direct de la crise, le nombre moyen de salariés par entreprise a baissé de 5,65% en 2009, soit une suppression de 40 000 emplois au plan national. Le turn-over est important : 70% des salariés ont moins de quatre ans d’ancienneté chez leur employeur actuel.

 

Il s’avère également que les salariés de moins de 30 ans sont surreprésentés avec près de 50% de l’effectif total alors qu’on constate un léger creux dans la pyramide des âges des salariés âgés de 30 à 40 ans. 

« La formation est devenue plus que jamais vitale pour répondre au manque de qualification des plus jeunes et aux lacunes des séniors afin que les entreprises s’adaptent aux nouveaux matériaux et nouvelles techniques » analyse Annie Chauzu, Associée KPMG.

Une difficile année 2009

Après plusieurs années de croissance, l’année 2009 a été globalement médiocre pour les entreprises du bâtiment, ce qui s’explique notamment par la baisse continue des mises en chantier de logements neufs, revenue au même niveau qu’en 2003 (330 000 unités contre 437 000 en 2007). Ce recul est un peu plus marqué pour les entreprises de plus de 10 salariés dans le Gros œuvre (-3,78%).

Par contre, le taux de marge sur matières s’est révélé stable voire en augmentation notamment pour le Gros Œuvre. Ces évolutions sont directement liées à la baisse marquée des prix des matériaux de construction dans le sillage de celle des prix des matières premières.

La rentabilité des entreprises de bâtiment est en diminution en 2009, du fait de la baisse des prix pratiqués, combinée à la diminution des volumes d’activité. Les résultats des entreprises ont diminué en valeur absolue de l’ordre de 15 à 20% selon les secteurs.

Les entreprises du bâtiment ont maintenu, voire renforcé, leur structure financière en 2009, et cela malgré la baisse en valeur absolue de leur bénéfice net. Tous les secteurs du bâtiment affichent un ratio d’autonomie financière entre 80 et 90 %.Cette solidité est le reflet d’une gestion optimale de leurs ressources et une politique de réduction des investissements. 

Méthodologie
*L’étude “Tendances et perspectives du bâtiment 2010” a été réalisée sur l’évolution du secteur du Bâtiment au cours des cinq dernières années, de 2005 à 2009. Elle porte sur un échantillon de 1 200 entreprises clientes dans les secteurs du Gros Œuvre, des Aménagement/Finition, de la Couverture/Plomberie/Sanitaire/Electricité et la Menuiserie/Serrurerie
**Enquête d’opinion menée au cours de la période du 30 juillet au 30 août 2010 auprès de 458 dirigeants du bâtiment. L’administration des questionnaires a été réalisée par téléphone par la Junior Entreprises de l’EDHEC (EJE), certifiée ISO 9001. La représentativité de l’échantillon a été assurée par un échantillonnage raisonné sur les quotas en matière de taille salariale, secteur d’activité et région.
***L’analyse des tendances sociales porte sur un échantillon d’environ 1 400 entreprises dont la gestion sociale du personnel a été confiée à KPMG Facilio® et dont les codes NAF correspondent aux secteurs d’activité analysés pour l’ensemble de l’étude “Tendances et perspectives du bâtiment 2010”.

Communiqué de presse : Tendances et perspectives du bâtiment 2010
Télécharger maintenant
Les fichiers PDF nécessitent Adobe Reader pour les visualiser

 

Contact

Attaché de presse

Attaché de presse

Arnaud Fraboul, Attaché de presse

+33 1 55 68 90 31