France

Détails

  • Service: Audit France, Advisory France
  • Industrie: Luxe, China Practice
  • Type: Communiqué de presse
  • Date: 19/03/2013

Les consommateurs chinois, toujours plus amateurs de produits de luxe, privilégient les achats à l’étranger 

Ils sont de plus en plus nombreux à envisager l’achat de ces produits sur internet

Selon l’étude KPMG sur le marché du luxe en Chine

72% des consommateurs chinois profitent d’un séjour à l’étranger pour acheter des produits de luxe

Cette tendance est liée à la hausse du nombre de consommateurs chinois voyageant à l’étranger. Ils sont 71% des sondés en 2012, alors qu’ils n’étaient que 53% en 2008. La majorité des consommateurs interrogés (72%) a ainsi indiqué avoir acheté des articles de luxe durant leurs voyages. Ces achats portent avant tout sur les cosmétiques et parfums (47% des consommateurs interrogés en 2012), puis les montres (37%) et les sacs (32%).

« Les marques de luxe étrangères présentes en Chine bénéficient de cette évolution. Les acteurs du luxe doivent donc aligner leurs stratégies de marketing en Chine et à l’étranger pour les Chinois qui voyagent » précise Hervé Chopin, Associé KPMG en charge du secteur luxe.

Pour les cosmétiques et montres de luxe, les consommateurs chinois sont plus nombreux à faire leurs achats à l’étranger qu’en Chine

Hong Kong, Taiwan et Macao sont les villes privilégiées pour l’acquisition de cosmétiques et parfums par les consommateurs chinois : 60% d’entre eux affirment y avoir fait des achats durant les 12 derniers mois, contre 51% en Chine. Les résultats se sont donc inversés par rapport à 2009 où 72% les achetaient en Chine et 43 % à Hong Kong, Macao ou Taiwan. Ainsi, la Chine continentale se place désormais en deuxième position. L’Europe obtient la troisième place, citée par 20% des consommateurs en 2012 (3% en 2009).

L’écart est encore plus prononcé en matière de montres de luxe : 51% ont réalisé leurs achats à Hong Kong durant cette période contre 37% en Chine, et 25% en Europe.

« Les produits étant moins onéreux à l’étranger, les consommateurs préfèrent les acheter à l’étranger. La Chine applique en effet une taxe de 30% sur tous les produits de luxe importés. » indique Hervé Chopin

La culture des marques de luxe se renforce

La reconnaissance des marques de luxe continue d’augmenter : les consommateurs interrogés en reconnaissent 59, soit 25 marques de plus qu’en 2006. En outre, 56% des sondés préfèrent acheter des marques de luxe connues.

Les consommateurs chinois associent plus particulièrement certains pays à certains produits de luxe. La Suisse est le premier pays évoqué pour les montres, tandis que la France est associée aux cosmétiques, parfums, vêtements de luxe et alcool, et l’Allemagne aux voitures haut de gamme.
Les consommateurs chinois se déclarent prêts à payer davantage notamment pour des produits de qualité qui durent,(88%), l’exclusivité et la rareté (80%), le niveau de service (80%), des marques établies traditionnelles (72%).

Interrogés sur l’émergence future de marques de luxe chinoises, le secteur des spiritueux arrive en tête (cité par 56% des sondés), puis les restaurants haut de gamme (41%), les centres de spa et esthétiques (39%), et les hôtels (34%).

40% des consommateurs chinois interrogés sont intéressés par un achat de produits de luxe sur Internet, contre 22% en 2011

Pour 76% des consommateurs, l’achat en ligne permet de mieux comparer les produits et, pour 65%, d’obtenir un meilleur tarif. Mais la principale barrière au développement du e-commerce en Chine reste la confiance : 72% des sondés citent la contrefaçon sur Internet, 55% l’après vente et 39% la sécurité des paiements.

Néanmoins, Internet est une source d’informations pour ces consommateurs : 70% y recherchent des informations sur les marques de luxe au moins une fois par mois. Rappelons que fin juin 2012, il y avait 538 millions d’internautes en Chine*.

Méthodologie
Étude réalisée auprès de 1200 consommateurs chinois âgés de 20 à 44 ans, bénéficiant de revenus élevés (≥ 7500 Yuans dans les principales métropoles ; ≥ 5500 Yuans dans les autres villes), habitant dans 24 agglomérations chinoises. Les réponses aux questionnaires ont ensuite été complétées fin 2012 par des entretiens qualitatifs de dirigeants du secteur.

*Source China’s Internet Network information centre
Communiqué de presse
Télécharger maintenant
Les fichiers PDF nécessitent Adobe Reader pour les visualiser

Contacts




Marion Giroud, Responsable Relations Presse

+33 1 55 68 91 50

 



Arnaud Fraboul, Attaché de presse

+33 1 55 68 90 31

 

Boutons de partage

Share this