France

Détails

  • Industrie: Economie Sociale & Solidaire
  • Type: Communiqué de presse
  • Date: 19/09/2012

Le Baromètre 2012 de l’Entrepreneuriat Social en France et à l’international 

Paris, le 17 septembre 2012 – Pour la 2ème année consécutive, le think tank Convergences 2015 publie le Baromètre de l’Entrepreneuriat Social, en partenariat avec Ashoka et KPMG. Cette publication annuelle propose une synthèse des tendances du secteur de l’entrepreneuriat social en France et à l’étranger. L’édition 2012 de ce Baromètre est axée autour de quatre principaux enjeux : le changement d’échelle, la gouvernance, le financement, et l’impact. Elle présente également des chiffres actualisés sur le secteur et les résultats d’un sondage exclusif OpinionWay(1)sur la perception de l’entrepreneuriat social par les Français.

Le problématique clé de l’édition 2012 >> Le changement d’échelle du secteur

L’entrepreneuriat social représente une formidable troisième voie dans un contexte de morosité économique et de recherche citoyenne de sens. Tout le défi consiste donc à lui permettre de changer d’échelle, que ce soit en se développant, en s’exportant, ou en impactant les autres secteurs de l’économie. Quelles sont les conditions de ce changement ? Que peuvent et doivent faire les autorités publiques ? Quel est le rôle des financeurs ? Comment les entreprises sociales elles‐mêmes peuvent‐elles mesurer et accroître leur impact ? Le Baromètre 2012 de l’Entrepreneuriat social propose des réponses à ces questions.

Sondage exclusif OpinionWay (1) >> Que pensent les Français de l’entrepreneuriat social ?

  • 18 % des personnes interrogées ont déjà entendu le terme entrepreneuriat social, concept encore méconnu du grand public. En revanche, 50 % des personnes interrogées connaissent l’économie sociale et solidaire, ce qui témoigne de l’intérêt des Français pour cette économie qui a du sens.
  • Près de 75 % des personnes interrogées considèrent que l’entrepreneuriat social est utile pour répondre aux problèmes sociaux et environnementaux, aux carences des services publics, et pour élever le niveau d’éthique du monde de l’entreprise.
  • 81 % des entrepreneurs sociaux interrogés considèrent que les perspectives de développement du secteur en France sont bonnes, en hausse de 13 points par rapport à 2010.
  • Plus de 50 % des entrepreneurs sociaux interrogés considèrent que les trois facteurs manquants pour le développement de l’entrepreneuriat social sont : les financements, les partenariats avec les entreprises classiques, et le soutien des pouvoirs publics.


Enquête exclusive Convergences 2015 (2) >> Les réseaux d’entrepreneurs sociaux dans le monde

  • Convergences 2015 a recensé 63 réseaux d’entrepreneurs sociaux dans le monde.
  • Près des trois quarts – 73 % ont été créés au cours des 10 dernières années.
  • Plus du tiers – 39 % regroupent entre 100 et 500 entrepreneurs sociaux.


Enquête OpinionWay (3) >> Le financement des entreprises sociales en France

  • Alors que, en moyenne, les 62 entreprises sociales françaises interrogées auront besoin de 2,5 millions d’euros d’ici 3 à 5 ans, les 50 investisseurs solidaires interrogés ne sont en moyenne prêts à accorder que 252 000 euros, un montant bien insuffisant pour répondre aux besoins de financement.
  • 67 % des entreprises sociales déclarent que leur mission sociale ne serait pas menacée si elles devaient fournir une rémunération proche de 5 % à leurs investisseurs, ce que 67 % des investisseurs solidaires sont prêts à accepter.
  • 60 % des Français seraient disposés à investir dans un produit bancaire permettant de financer des entreprises sociales.

    (1) Étude réalisée par OpinionWay auprès d’un échantillon de 1050 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, et auprès d’un échantillon de 67 entrepreneurs sociaux du 27 juin au 1er juillet 2012 pour le grand public et du 26 juin au 11 juillet 2012 pour les entrepreneurs sociaux.
    (2) Recensement réalisé par Convergences 2015 en juillet 2012 sur base de sources internet et d’entretiens qualitatifs
    (3) Etude réalisée par OpinionWay auprès de 62 principales entreprises sociales françaises, de 50 investisseurs solidaires et d’un échantillon de 1041 personnes représentatif de la population française.de novembre 2011 à avril 2012.

Extraits du Baromètre 2012

Michel Barnier, Commissaire européen chargé du marché intérieur et des services :
« Pour les pouvoirs publics, le secteur de l’entrepreneuriat social est un véritable investissement pour l’avenir. […] Il est très important de continuer à réfléchir, innover, agir, proposer dans ce domaine. Et la France a tous les atouts en main, dont un ministre entièrement dédié à cette cause, pour passer à la vitesse supérieure. »

Bernard Bazillon, Associé KPMG, Directeur national Economie sociale et solidaire,:
« A l’heure où de plus en plus de citoyens, d’entreprises et de collectivités désirent être actifs et responsables à travers leurs choix de consommation ou d’investissement, la mission sociale constitue non seulement un avantage comparatif mais une condition fondamentale de durabilité et de croissance. »

Jacques Dasnoy, Délégué général, Mouvement des entrepreneurs sociaux (MOUVES) :
« Dans un pays fortement endetté, rongé par une crise dramatique, leur capacité éprouvée [des entreprises sociales] à apporter des réponses nouvelles aux besoins sociaux mal satisfaits de nos concitoyens tout en contribuant à optimiser les dépenses publiques est une chance. […] De fait, une volonté politique forte, au long cours, est indispensable pour créer les conditions favorables au développement de cette autre façon d’entreprendre. »

Celso Grecco, Fondateur, Bolsa de Valores Sociais et Ambientais / entrepreneur social brésilien :
« Nous ne pourrons devenir une société plus juste que si les gouvernements et les entreprises reconnaissent et soutiennent l’entrepreneuriat social qui, seul, ne réussira pas à faire changer d’échelle les solutions efficaces qu’il crée. »

Antonio Meloto, Président Fondateur, Gawad Kalinga / entrepreneur social philippin :
« Alors que la loi et le droit tiennent souvent lieu de refuge pour ceux qui n’ont plus d’imagination, ce sont les passions qui nourrissent l’innovation, l’invention et la création. Aussi le rôle vital de l’entrepreneur social est‐il de faire naître l’espoir au sein de la société. »


Convergences 2015
Lancée en 2008, Convergences 2015 est la première plateforme de réflexion en Europe destinée à établir de nouvelles convergences entre acteurs publics, privés et solidaires pour promouvoir les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et lutter contre la pauvreté et la précarité dans les pays du Nord et du Sud. Véritable réseau fédérateur, Convergences 2015 rassemble aujourd’hui plus de 200 partenaires autour des enjeux des partenariats intersectoriels, de la coopération internationale, de la microfinance, de l’entrepreneuriat social, et du développement durable. www.convergences2015.org

KPMG en France
Premier groupe français de services pluridisciplinaires, KPMG est membre de KPMG International Cooperative, réseau de cabinets nationaux indépendants, présent dans 150 pays. Il intervient auprès des groupes internationaux, sociétés cotées, ETI et groupes familiaux, PME, TPE, entités du secteur public et de l’économie sociale et solidaire, dans le cadre d’activités d’audit, d’expertise comptable, de conseil, de droit et de fiscalité. 
Suivez notre actualité sur Twitter !

Télécharger maintenant
Les fichiers PDF nécessitent Adobe Reader pour les visualiser

Attaché de presse

Attaché de presse

Arnaud Fraboul, Attaché de presse

+33 1 55 68 90 31