France

Détails

  • Service: Expertise comptable / Conseil aux entrepreneurs, PME, ETI et groupes familiaux
  • Type: Communiqué de presse
  • Date: 02/04/2012

Note de presse - Les entreprises familiales, colonnes vertébrales des économies nationales, font face à de nouveaux enjeux 

d’après une étude internationale de KPMG*


KPMG a analysé les principaux enjeux auxquels les entreprises familiales en Europe, Moyen-Orient doivent faire face aujourd’hui : gestion de trésorerie et du besoin en fonds de roulement, évolution de la gouvernance, financement et fiscalité sur les successions. En période économique difficile, notamment dans certains pays européens particulièrement touchés par la crise, l’enquête de KPMG montre que les entreprises familiales, souvent des ETI en France, sont déterminées à jouer la carte de la croissance.

Pour plus de 6 dirigeants sur 10, les entreprises familiales constituent la colonne vertébrale des économies nationales

En période de crise, les entreprises familiales se démarquent par leur grande capacité de résistance. 62 % des dirigeants interrogés estiment que les entreprises familiales, créatrices d’emplois et moteurs de la croissance, constituent à ce titre la colonne vertébrale des économies nationales.

La croissance externe est un des principaux leviers de développement des entreprises familiales. Elles sont en effet 36% à envisager de réaliser une opération de croissance externe. En France, même si ce phénomène est un peu moins présent, notamment du fait des difficultés d’accès au crédit, elles sont toutefois près d’un quart à considérer la croissance externe comme un enjeu prioritaire. Par ailleurs, près d’un tiers des dirigeants souhaite se développer sur les marchés émergents.

Le souci de l’indépendance: un enjeu au cœur de la gestion des entreprises familiales

L’indépendance vis-à-vis des marchés financiers et une gestion de trésorerie stricte constituent deux atouts précieux pour les entreprises familiales: 42 % des dirigeants français considèrent l’amélioration de la trésorerie et l’optimisation du besoin en fonds de roulement comme un enjeu prioritaire, contre une moyenne européenne de 36 %.

Le deuxième enjeu le plus cité par les dirigeants français interrogés (30 %) est d’engager des modifications structurelles au sein de leur organisation dans une optique de réduction des coûts. Néanmoins, cette préoccupation est encore plus répandue au niveau européen, pour 39 % des dirigeants interrogés.

D’autre part, les attentes vis-à-vis des Etats sont fortes : 60 % des entreprises familiales interrogées considèrent qu’elles pourraient être mieux soutenues par les gouvernements nationaux en termes d’accès au financement et de fiscalité sur les transmissions.

Les enjeux prioritaires des entreprises familiales françaises



Vers une professionnalisation toujours plus grande : 80 % des dirigeants envisagent de faire évoluer leur modèle de gouvernance

Les dirigeants d’entreprises familiales prennent de plus en plus conscience de l’écart entre leur vision de développement à long terme et les contraintes opérationnelles à court terme. En conséquence, 80 % envisagent de changer leur mode de gouvernance en recrutant des cadres dirigeants et des administrateurs extérieurs à la famille.

De plus, 47 % des dirigeants interrogés estiment que l’intégration de la génération suivante dans leur entreprise familiale sera différente, notamment en raison d'un contexte économique particulièrement complexe.

« Si la plupart des entreprises familiales ont mis en place des programmes structurés pour intégrer la jeune génération dans des fonctions opérationnelles, de plus en plus de patrons recommandent à leurs enfants de faire leurs premières armes dans d’autres entreprises. Cependant, la situation délicate du marché de l’emploi des jeunes pourrait inverser cette tendance dans les années à venir, incitant les enfants à intégrer directement l’affaire familiale à leur sortie d’école ou d’université », souligne Christophe Bernard, Associé KPMG, Directeur du Middle Markets pour la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique.

*Méthodologie

En janvier 2012, KPMG a interrogé plus de 700 dirigeants d’entreprises familiales implantées dans 31 pays de la région Europe et Moyen-Orient.

KPMG en France

Premier groupe français de services pluridisciplinaires, KPMG est membre de KPMG International Cooperative, réseau de cabinets nationaux indépendants, présent dans 150 pays. Il intervient auprès des groupes internationaux, sociétés cotées, PME, ETI et groupes familiaux, TPE, entités du secteur public et de l’économie sociale et solidaire, dans le cadre d’activités d’audit, d’expertise comptable, de conseil et d’accompagnement juridique et fiscal. www.kpmg.fr Suivez notre actualité sur Twitter !

Télécharger maintenant
Les fichiers PDF nécessitent Adobe Reader pour les visualiser

Attaché de presse

Attaché de presse

Arnaud Fraboul, Attaché de presse

+33 1 55 68 90 31