Détails

  • Date: 30/06/2014

Editorial 

Chère lectrice, cher lecteur,

 

Combien de temps consacrez-vous à votre fonction de président(e) ou de membre d’un comité d’audit? Obtenez-vous les bonnes informations au bon moment? Utilisez-vous suffisamment les connaissances approfondies de l’organe de révision sur votre entreprise afin de vous faire une opinion «indépendante»? Mme Michèle F. Sutter-Rüdisser met en lumière ces questions, et d’autres facteurs de succès critiques d’une activité ciblée au sein du comité d’audit, alors que les attentes envers cet organe essentiel de la gouvernance d’entreprise ne cessent de croître.

 

L’indépendance de l’organe de révision est une condition importante pour un audit solide. A cet égard, des normes étendues ont été édictées aux niveaux national et international. Avec l’achèvement de la réforme de l’audit, l’UE y ajoute une nouvelle série de dispositions restrictives qui peuvent désavantager l’économie européenne par rapport à d’autres continents. Indirectement concernée, la Suisse doit également se préoccuper des conséquences de cette réforme.

 

S’agissant de la fiscalité des entreprises, il ne suffit plus aujourd’hui de se conformer à la législation fiscale. La «moralité fiscale» est devenue un nouveau point de référence à l’aune duquel les entreprises doivent se laisser évaluer. Or ce concept n’est pas défini de manière uniforme et il peut s’écouler plusieurs années entre une décision de planification fiscale et l’organisation d’un débat public à ce sujet. Les entreprises se trouvent donc face à des défis totalement inédits. L’intégration cohérente de la politique fiscale dans la stratégie à long terme et une communication claire et proactive de la planification fiscale constituent des mesures appropriées pour prendre part au débat.

 

Comme vous pouvez le constater, nous ne manquons pas de sujets à traiter au cours des mois à venir.

 

Je vous souhaite une agréable et intéressante lecture et un bel été.


Avec mes meilleures salutations


Philipp Hallauer
Responsable du KPMG’s Audit Committee Institute
phallauer@kpmg.com

 
Feature image
Philipp Hallauer

Head of KPMG’s Audit Committee Institute

+41 58 249 41 97