Canada – Français

Changement climatique et développement durable 

Les services de développement durable de KPMG International vous aideront à définir votre rôle de façon structurée.
Développement durable

Notre plus récente étude vous fournit toute l’information dont vous avez besoin pour prendre des décisions d’affaires éclairées aujourd’hui et pour l’avenir.

 

Publication d’information sur la responsabilité sociale d’entreprise : une pratique bien établie au Canada selon un rapport d’enquête de KPMG

 

L’enquête

 

L’enquête de 2013 sur l’information en matière de responsabilité sociale s’adresse principalement aux chefs d’entreprise, aux conseils d’administration et aux professionnels en responsabilité sociale et en développement durable. En dégageant les grandes tendances mondiales dans ce domaine, il fournit aux entreprises du monde entier des points de repère, des conseils et des perspectives éclairantes pour les guider dans leur propre approche, et les aider à évaluer et à améliorer la qualité de leurs rapports. Cette année, le rapport, qui est périodiquement publié depuis 1993, couvre un nombre record de 41 pays et de 4 100 entreprises réparties dans 15 secteurs d’activité.

 

Le rapport de cette année comprend deux volets :

 

  1. Tendances mondiales en matière de présentation d’information sur la responsabilité sociale d’entreprise dans 41 pays [PDF 6.88Mo]
  2. Qualité de l’information publiée par les plus grandes sociétés à l’échelle internationale [PDF 6.88Mo]

 

Voici quelles sont les principales conclusions de l’étude :

Principaux facteurs à considérer par les entreprises et les organisations canadiennes :

  • Importance d’accorder une attention accrue à l’information relative à la chaîne d’approvisionnement – De nombreuses sociétés négligent de rendre compte des enjeux touchant leur chaîne d’approvisionnement. Les secteurs d’activité où les risques liés à la chaîne d’approvisionnement sont les plus élevés, comme les secteurs des produits chimiques, des services publics et du pétrole et du gaz, sont généralement ceux qui publient le moins d’information à ce sujet.
  • Information sur les risques financiers – Même si elles reconnaissent les risques que les facteurs environnementaux et sociaux représentent pour la bonne marche de leurs affaires, la plupart des grandes entreprises ne signalent pas les impacts financiers de ces risques. Les secteurs du pétrole et du gaz et des services financiers sont ceux qui tracent la voie dans ce domaine.
  • Gouvernance – Moins d’un quart des plus grandes entreprises dans le monde établissent un lien clair entre les résultats obtenus au chapitre de la responsabilité sociale et la rémunération des dirigeants. Il est à prévoir que cet aspect de la gouvernance s’intensifiera au Canada dans les années à venir et qu’on verra de plus en plus d’entreprises relier directement la rémunération des cadres aux résultats de leur stratégie en matière de responsabilité sociale.
  • Recours croissant à des tiers pour la certification des résultats – Les entreprises ont de plus en plus recours à des tiers indépendants pour la certification de leurs résultats en matière de responsabilité et de développement durable. La proportion de sociétés canadiennes qui incluent un énoncé officiel de certification dans leur rapport sur la responsabilité sociale est passée de 21 % en 2011 à 34 % en 2013, et on s’attend à ce que cette tendance s’accentue dans l’avenir.

Télécharger le rapport

Working with you to build long-term value

William (Bill) J. Murphy

William (Bill) J. Murphy

Leader national, groupe Changement climatique et développement durable

416-777-3040

« La publication d’information sur la responsabilité sociale est devenue pratique courante à l’échelle du pays, et les sociétés qui n’emboîtent pas le pas risquent de se faire damer le pion par la concurrence. Il est important aujourd’hui de se poser des questions comme : “Quels sont nos principaux enjeux sur le plan environnemental et social?”, “Comment les gérons-nous?” et “Comment rendre compte de nos résultats et de nos progrès?” »